fbpx
Sélectionner une page

Il n’est pas toujours évident de comprendre ce qu’est une action. Bourse, cotation, dividende, plus-value…la presse et les experts financiers utilisent souvent un jargon technique pour en parler. On en viendrait presque à oublier que derrière ces termes se cache en fait une entreprise. Avec un produit ou un service, un ou une fondateur(trice), des employé(e)s, du matériel etc… Dans cet article, je vais vous aider à comprendre ce qu’est une action en 5 questions/réponses.

 

1.   Qu’est-ce qu’une action ?

 

Pour faire simple, une action est un titre de propriété d’une entreprise. Si l’entreprise est constituée de 100 actions et que vous en possédez une, vous êtes propriétaire d’un centième de la société.

Acheter une action de l’entreprise Facebook par exemple fait de vous une des (nombreux) propriétaires de Facebook. Attention, cela ne veut pas dire que Mark Zuckerberg vous appellera pour vous demander conseil 😉

 

 

Il existe différents types d’actions qui n’ont pas tous les mêmes droits. Une action vous donne normalement un droit de vote lors des Assemblées Générales de l’entreprise. Vous pourrez donner votre avis sur les grandes orientations et décisions proposées par la direction de l’entreprise et soumises à l’approbation des actionnaires. Ce droit est proportionnel à votre pourcentage d’actionnariat.

Mais ce n’est néanmoins pas le cas pour toutes les actions. Prenons l’exemple de Facebook :  Mark Zuckerberg ne détient plus que 15% de Facebook mais conserve néanmoins près de 60% des droits de vote. Cela est dû au fait que Facebook a émis plusieurs types d’actions, aussi appelées classes d’actions.

La classe d’actions A possède un droit de vote alors que la classe d’actions B possède 10 droits de vote. Finalement, la classe C ne possède aucun droit de vote. C’est ainsi que, tout en étant minoritaire dans le capital, notre ami Mark conserve la majorité des droits de vote dans son entreprise. En effet, il possède la majorité des actions de classe B qui ont plus de poids en droit de vote.

Seules les actions des entreprises cotées en bourse sont accessibles au grand public. Les actions des entreprises non cotées font l’objet de ventes privées entre les fondateurs et des investisseurs choisis.

Dans ce cas, les conditions de vente dépendent des contrats existant entre les actionnaires, aussi appelés pactes d’actionnaires. Il n’existe pas de marché structuré pour l’échange de ce type d’actions. Néanmoins, des plateformes ont émergé ces dernières années pour offrir un marché secondaire à ces titres non cotés.

 

2.   Qu’est-ce qu’un dividende ?

 

Un dividende, c’est le terme employé pour nommer la part des bénéfices que l’entreprise décide d’allouer à ses actionnaires au titre de rémunération pour leur investissement. La distribution de dividendes ne peut se faire que si l’entreprise génère des bénéfices. Dans ce cas, le Conseil d’Administration peut proposer de distribuer une partie de ses bénéfices aux actionnaires. C’est l’Assemblée Générale de l’entreprise qui décide de distribuer ou non les bénéfices.

Concernant votre action Facebook donc, vous percevrez des dividendes si et uniquement si :

 

  • Facebook est profitable et génère des bénéfices récurrents

 

 

  • L’Assemblée générale de Facebook décide, dans sa majorité, d’accepter le versement des dividendes proposés par le Conseil

 

  • En tant qu’actionnaire, vous pourrez donc également voter pour ou contre la distribution de ces dividendes

 

Jusqu’à présent, Facebook n’a pas distribué de dividendes à ses actionnaires. L’entreprise a réinvesti les bénéfices des dernières années pour soutenir sa croissance et le développement de nouveaux produits.

 

3.   Qu’est-ce qu’une plus-value ?

 

 Outre les dividendes, la plus-value est la deuxième source de revenus qu’un actionnaire peut percevoir en achetant des actions.

La plus-value est la différence entre le prix auquel vous avez acheté votre action et le prix qu’elle vaut aujourd’hui. Tant que vous ne revendez pas votre action, on parle de plus-value latente ou non réalisée. En effet, cet argent n’est pas vraiment sur votre compte et donc ne vous appartient pas vraiment.

Ce n’est que le jour où vous vendez que vous réalisez votre plus-value…ou moins-value si le prix de vente est inférieur à votre prix d’achat.

Dans le cas de Facebook, certains investisseurs initiaux ont profité de l’entrée en bourse de Facebook pour revendre une partie de leurs actions. Ils ont ainsi réalisé des plus-values très significatives. Peter Thiel, le premier investisseur de Facebook qui avait investi 500.000 $ en 2004 aurait revendu ses actions lors de l’introduction en bourse et dans les mois qui ont suivi pour plus d’un milliard de dollars.

Mais l’exemple inverse existe également. On parle à ce moment-là de moins-value. Je pense notamment à beaucoup de banques dont les actions ont perdu (presque) la totalité de leur valeur lors de la crise financière de 2008. Certaines ont fait faillite et/ou se sont fait racheter. Avec pour résultat une perte totale du capital investi dans les actions de ces banques pour certains investisseurs.

 

4.   Pourquoi une entreprise émet-elle des actions ?

 

Essayons de faire simple. Une entreprise émet des actions parce qu’elle a besoin d’argent pour financer ses activités. En fonction du stade de maturité de l’entreprise, cela peut vouloir dire des choses très différentes.

Du capital d’amorçage pour développer son nouveau produit, au capital développement pour capturer des nouveaux marchés, chaque stade a un profil de risque et donc une typologie d’investisseurs très différents. Les entreprises cotées en bourse sont en général plus matures et donc plus accessibles aux investisseurs particuliers. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de risque.

 

5.   Comment est déterminé le cours d’une action ?

 

Le prix d’une action cotée, appelé le cours, est déterminé par la loi de l’offre (les vendeurs) et de la demande (les acheteurs). Pour acheter une action, il faut que quelqu’un accepte de la vendre. Et pour que la transaction s’effectue, il faut que l’acheteur et le vendeur s’accordent sur le prix. 

Ce processus de « matching » entre acheteurs et vendeurs est la base du métier d’une place de cotation, c’est-à-dire d’une bourse. Le système électronique de la bourse tient un carnet d’ordre pour chaque action où les ordres d’achat et de vente sont consignés. En fonction du type d’ordre et du prix, les transactions sont exécutées et le cours de l’action est mis à jour.  

Le prix proposé par un acheteur ou un vendeur pour une action donnée est le reflet de la valeur qu’il donne à l’entreprise. Cette valeur dépend de beaucoup de facteurs plus ou moins factuels. De manière simplifiée, on peut dire que cette valeur est le reflet des attentes de l’investisseur quant aux bénéfices futurs de la société.

Cette valeur tient compte, entre autres, des prévisions de l’entreprise en termes de vente, de sa santé financière actuelle, de l’état de la concurrence, … Mais également de facteurs externes à l’entreprise liés aux conditions économiques des marchés dans lesquels elle opère.

Il y a donc énormément de facteurs qui interviennent dans la fixation du prix d’une société. J’aborderai en détail les différentes méthodes utilisées pour valoriser une entreprise lors d’un prochain article pour les plus assidues d’entre vous.

 

 

Pour conclure, j’espère que cette illustration de l’actionnariat de Facebook vous aura aidée à mieux comprendre ce qu’est une action. J’espère également qu’elle vous aura aidée à réaliser toute la complexité qui se cache derrière sa valeur.

C’est la raison pour laquelle, à moins d’être une professionnelle de l’investissement ou de dédier votre temps à l’analyse de sociétés, je ne vous conseille pas d’investir dans des actions individuelles.

 

 

Pour les investisseuses particulières comme vous et moi, il existe des instruments beaucoup plus efficaces et moins risqués pour investir. Je parle des fonds d’investissement et en particuliers des fonds indiciels et trackers.

Néanmoins, chacune a ses propres motivations quand il s’agit d’investissement et si vous voulez quand même investir directement en actions, je conseille de lire mon article sur comment bien choisir son courtier.

Si vous voulez échanger avec moi sur cet article, me poser d’autres questions ou partager votre propre expérience, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou m’envoyer un email, je vous répondrai avec grand plaisir !

D’ici là, bons investissements,

Star’micalement vôtre,

Gaelle