fbpx
Sélectionner une page

Si vous débutez dans l’investissement, vous vous demandez sûrement quelle est la différence entre un placement traditionnel et un placement responsable.

En fait, c’est très simple. L’investissement responsable prend en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) en plus des critères financiers. Par contre, Les investissements traditionnels sont basés uniquement sur le rendement et la volatilité*.

L’activité des entreprises a souvent un impact négatif sur notre environnement. Pollution de l’air, de l’eau ou encore déforestation ne sont que quelques exemples. Cette prise de conscience a modifié le comportement de bon nombre d’investisseurs. Certains ont décidé de prendre en compte également des éléments extra-financiers pour juger de la performance d’une entreprise.

Vous l’aurez compris, l’heure est plus que jamais à l’investissement durable et responsable. Voici cinq éléments pour comprendre l’intérêt des investissements durables (ESG) :

 

1. Une prise de conscience sur le changement climatique

 

Inutile de souligner que le changement climatique a un impact dévastateur aujourd’hui. On pense notamment aux épisodes de froid en Europe, à la multiplication des feux de forêt et des inondations, et à la disparition d’espèces animales. Certaines populations sont même contraintes de quitter leur territoire ! Cela ne peut plus nous laisser insensibles.

Les États du monde entier prennent conscience de ces risques. Mais le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) se montre pessimiste sur l’état de la planète.

La conclusion de ses dernières études est sans appel : les comportements humains vis-à-vis de l’environnement ne sont plus acceptables. Pour sauver la planète, l’homme doit changer son mode de vie !

À l’issue de la COP21**, les États ont signé en 2015 l’accord de Paris. Cet accord vise notamment à limiter la hausse des températures mondiales en dessous de 2 °C. Il doit également permettre de voir éclore de nouvelles initiatives privées.  Par exemple, la mise en place de projets de financement durable accessibles à l’épargne privée

Que ce soit pour des raisons humaines ou financières, soutenir des projets qui améliorent l’environnement s’impose comme une nécessité.

 

 

2. Changement des sources d’énergie

 

Si vous êtes sensible à la thématique de l’énergie, alors investir dans le secteur peut aussi être une alternative intéressante. Ce qu’il faut savoir c’est que les différents marchés de l’énergie sont en plein bouleversement. C’est par exemple le cas du marché pétrolier. Ce dernier favorise désormais le gaz naturel, beaucoup moins polluant que le charbon et moins cher.

Par ailleurs, si vous avez un tropisme pour l’Afrique, vous pouvez aussi y soutenir des projets de développement durable. Le nombre d’habitants dans le monde explose avec en tête de file l’Afrique. Cette dernière devrait devenir le continent le plus peuplé dans les prochaines décennies. On estime que 65 % de la population n’y a toujours pas accès à l’électricité ! Triste constat, mais les choses peuvent changer. Grâce à des investisseurs responsables, le continent peut développer des innovations et des énergies renouvelables à la pointe de la technologie.

 

3. Augmentation de l’espérance de vie

 

Les femmes et les hommes vivent plus longtemps. L’espérance de vie moyenne augmente plus particulièrement dans les pays développés. Selon les projections des Nations Unies, la planète comptera 2,3 milliards de personnes âgées de plus de 65 ans d’ici 2050.

 

On se demande alors comment faire pour laisser un monde durable à nos enfants. Là encore, l’investissement durable peut faire partie de la solution! Tout en sécurisant votre avenir financier, vous sécurisez également l’avenir de la planète pour les générations à venir.

 

 

 

4. Les États soutiennent les investissements propres

 

Les investissements dans des projets verts comme les énergies renouvelables (éolien, solaire, géothermie) peuvent vous apporter plus que des opérations d’investissement purement financières. Grâce aux ristournes fiscales qu’ils permettent dans certains cas, mais surtout pour le supplément d’impact que vous générez à travers ces investissements.  

La plus-value que vous faites sur vos investissements durables peut aussi être indirecte. Lorsque l’on sait que les consommateurs attachent une importance toute particulière à ces nouveaux critères sociaux et environnementaux, on imagine que cette tendance pourrait soutenir la croissance des entreprises qui excellent dans ces domaines. Cela augmenterait la valeur de ces entreprises dans lesquelles vous avez investi.

 

5. Générer un impact à long terme sur la société

 

L’investissement traditionnel aura toujours ses adeptes, mais l’investissement durable a l’avantage de laisser une empreinte positive. Un investissement qui associe rentabilité et éthique, c’est lier l’utile à l’agréable, avec des effets toujours positifs sur le long terme.

 

Quoi de mieux que de générer un impact environnemental et social positif aux côtés de rendements financiers attractifs ?

 

Si vous êtes sensibles aux projets durables, retenez bien les trois critères de base pour les investissements durables ESG !

 

 

E: Les risques environnementaux

 

Les investissements durables doivent avoir un impact positif sur la gestion des ressources et la prévention de la pollution, ce qui inclut la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’impact sur le climat.

 

S: Les risques sociaux

 

Il s’agit de réaliser des investissements sur l’humain. En favorisant les entreprises qui investissent dans la santé et la sécurité de leurs collaborateurs, mais aussi en encourageant celles qui développent des relations positives avec leurs partenaires sociaux et protègent les droits de l’homme.

Recentrer le travail sur l’humain, c’est améliorer la productivité, le moral des employés, réduire l’absentéisme et fidéliser les clients à la marque.

 

 

G : Les risques de gouvernance positive ou négative

 

Ce dernier critère fait référence à la façon dont les entreprises sont gérées. Il consiste à analyser la capacité d’une entreprise à être indépendante, mais aussi son aptitude à gérer les risques et à opter pour des rémunérations de dirigeants équitables.

 

L’intérêt est également de vérifier que le produit dans lequel l’investisseur souhaite investir n’a aucun lien avec d’autres produits financiers douteux.

 

Conclusion

 

Pour conclure, retenez que le rendement et la volatilité* ne sont pas des paramètres exclus des investissements durables. Ils viennent s’ajouter à une liste beaucoup plus large de critères incluant des nouvelles contraintes écologiques et sociales.

 

Les investisseurs sont de plus en plus sensibles à la durabilité des placements. Si vous avez à cœur d’investir en accord avec vos valeurs, l’investissement durable est donc une stratégie à considérer. Et vous ne serez pas la seule, car il s’agit là d’un mouvement global qui favorise le développement d’entreprises responsables.

 

Rejoignez le mouvement, prenez votre liberté financière et devenez une investisseuse responsable! Abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux pour faire le premier pas.

 

 

 

Et n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires ci-dessous ou abonnez-vous à cette chaîne pour lire mes prochains articles qui traiteront du sujet

Merci beaucoup de m’avoir lue et à très bientôt,

Star’micalement vôtre,

Gaëlle

www.startalers.com

La volatilité est l’ampleur des variations du prix d’un instrument financier, c’est à dire l’importance de l’écart entre le prix le plus haut et le prix le plus bas dans un intervalle de temps donné. Elle sert de paramètre de quantification du risque d’un instrument financier. Lorsque la volatilité est élevée, la possibilité de gain est plus importante, mais le risque de perte l’est aussi.

** 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatique, on l’appelle aussi conférence internationale du climat